Le blog

Management des flux

Planification Agile : profiter d’un environnement Volatile, Incertain, Complexe et Ambiguë

environnement VUKA(VUCA : volatility, uncertainty, complexity, and ambiguity, Harvard Business Review. January–February 2014)


Les organisations évoluent de plus en plus vite dans un environnement incertain, imprévisible et variable. Pour la plupart des entreprises, la visibilité du carnet de commande s’est réduite très fortement (de plusieurs mois à quelques semaines, de quelques semaines à quelques jours). En plus de ce manque de visibilité, il faut faire face à une forte variabilité : les consommateurs, les usagers se décident aux derniers moments : un simple changement de météo, le résultat d’un évènement sportif à l’autre bout du monde peut faire varier les envies des consommateurs ou des usagers du tout au tout. Cette situation est renforcée par la personnalisation des produits et des services qui réduit les possibilités de stocker ou d’anticiper les besoins.

Où positionner les stocks dans le flux de fabrication ?

gestion stocksDepuis longtemps, le mythe du "zéro stock" est tombé. Cet objectif n'est pas réalisable pour répondre aux demandes de délais courts des clients compte tenu des temps de transformation, de montage et d'approvisionnement. La question vient alors : où positionner les stocks dans le flux de fabrication ? et ensuite, quel est le bon niveau de stock ?
Voici quelques unes des idées directrices qui permettent d'orienter les choix de gestion et qui sont valables dans tout type d'industrie : bois, luxe, métallurgie, biens d'équipement, ...

ERP : le retour aux fondamentaux « données fiables » accroit l’efficacité et la durée de vie du système

Fotolia 29325425 XSDepuis l’origine des ERP, la stabilité du fonctionnement et l’amélioration continue ont été une préoccupation constante des responsables. L’entreprise est par nature en perpétuelle évolution, les produits, les flux, l’organisation, les acteurs, …, changent et les modes de fonctionnement et le système d’information doivent s’adapter au fur et à mesure.

S’adapter à la variabilité de la demande

Les bonnes pratiques nous enseignent qu’il faut lisser les flux afin de stabiliser les processus et rester dans les meilleures conditions de fonctionnement. C’est un travail qui se fait très en amont avec les clients.

Mais comment faire lorsque l’on est une PME face à des gros donneurs d’ordres qui imposent leurs à coups ?

Faut il encore une planification moyen long terme quand on fait du Lean ?

PIC SOP LeanLe lean permet de développer la réactivité et la flexibilité des processus des entreprises, et de réduire significativement les cycles (les lead times et les stocks). De plus, le lean se place « sur le terrain », on sort des ordinateurs pour rendre visible les flux, avec du management visuel, les flux tirés, l’écoulement « pièce à pièce » etc ….
On pourrait penser dans ces conditions que cela permet de faire l’économie de la planification moyen long terme qui peut sembler superflue?
Il n’en est rien, c’est même le contraire : la réactivité, les délais courts et la flexibilité, ainsi que la délégation au niveau du terrain ont besoin d’une solide planification moyen long terme.

Pourquoi ?

La configuration des produits serait elle seulement un problème informatique ? Certainement pas.

configurateurUn configurateur dans un cadre industriel sert d'interface entre l'expression du besoin client et les besoins en production. Le système propose un cheminement de choix successifs pour :
- élaborer les données techniques du produit configuré (Nomenclatures/Gammes)
- élaborer les textes pour la description du produit
- constituer les prix de vente et de revient