Le blog

Le management visuel du porte-avions Charles de Gaulle

management visuel porte avionsCertaines entreprises mettent en place des gestions compliquées souvent justifiées par des contextes difficiles et des enjeux importants. Les moyens utilisés sont donc nécessairement complexes. Ils  doivent être élaborés par des spécialistes.

Les investissements nécessaires sont couteux. Ils requièrent des techniques sophistiquées, des développements informatiques. La formation du personnel est longue pour obtenir une bonne efficacité.

N’y a-t-il pas d’autres alternatives ?

 

Prenons l’exemple du décollage sur le porte-avions Charles De Gaulle. 

 

Le contexte est plutôt compliqué et parfois difficile : 

- 130 personnes impliquées, de jour comme de nuit

- un risques très élevés (vitesse, armement, mer)

- quelques secondes pour exécuter chaque tâche (30 s entre chaque décollage)

- des aléas nombreux (météo, évènements extérieurs)

Pour organiser la gestion des décollages et appontages, on s’attend logiquement à voir utiliser les techniques militaires les plus sophistiquées (ordinateur, détecteur et capteur en tout genre, écrans de contrôles,  logiciels, …)  avec des procédures nécessitants de nombreux papiers à remplir, des signatures multiples.

Rien de tout cela. La gestion  (le management) est basée sur les techniques les plus simples du management visuel :  

-  l’utilisation des couleurs (habits, drapeaux, marquages, …)

- le traçage des zones

- des gestes standardisés

- des maquettes sur une table

Prenez 10 minutes, constatez le vous-même en regardant le début de cette vidéo (et plus si le sujet vous intéresse). lien

Si on peut organiser les décollages sur un porte-avions avec des couleurs, quelques gestes, en déplaçant des maquettes sur une table,  il doit être possible de trouver des moyens simples  de gestion pour permettre au management de faire "décoller" leur service ou leur atelier chaque matin, sans forcément allumer les ordinateurs.

 

Pierre-Henri HARTMANN, BELIER ASSOCIES, article publié en décembre 2011

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir